La Reproduction

LA REPRODUCTION

La maturité sexuelle de Testudo hermanni est acquise entre 9 et 10 ans pour les populations corses et 10 -13 ans pour les individus provençaux.

Dès la sortie d'hibernation et l'augmentation progressive de la température ambiante, les mâles se mettent à la recherche de femelles pour copuler. Ils les poursuivent de leurs assiduités, donnent de grands coups dans la carapace et si celles-ci ne sont pas encore disposées, il les immobilisent en leur mordant la tête et les pattes, pouvant quelquefois occasionner de graves blessures.

Quand la femelle est réceptive, elle se soulève sur ses pattes arrière et le mâle la chevauche. Il place alors sa queue sous celle de sa partenaire et recherche le cloaque à l'aide de sa griffe corné pour introduire son pénis.

LA PONTE

Quatre à six semaines après l'accouplement réussi, la femelle recherche un endroit pour pondre. Elle renifle le sol et priviligiera un terrain ouvert, ensoleillé où la terre est meuble.

Elle commence à déblayer le sol avec ses pattes avant, puis creuse avec ses pattes arrière jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus atteindre le fond du trou. Elle y déposera ensuite ses oeufs.

Sa ponte terminée, elle rebouchera consciencieusement le trou jusqu'à effacer toute trace du nid. La femelle se désintéressera alors totalement de ses oeufs et reprendra ses activités normales.

La femelle effectuera une autre ponte entre 15 et 31 jours plus tard et éventuellement, une troisième.

 

LES NAISSANCES

La température influera largement sur la durée d'incubation qui se situe entre 95 et 110 jours.

Pour sortir de son oeuf, le bébé incisera la coquille à l'aide de sa "dent de l'oeuf" qui disparaitra dans sa première année.

En général, les bébés naissent lors des premières pluies de septembre qui ramolliront la terre et faciliteront la sortie des nouveau-nés.

Quand les bébés sortent du nid, leur plastron est en général totalement cicatrisé.

Les bébés seront maintenus pendant les premières années de leur vie dans un enclos sécurisé par un couvercle grillagé les protégeant de toute attaque éventuelle de prédateurs (pies, corneilles, mouettes, rongeurs...)

Les jeunes tortues ont besoin d'un taux d'hygrométrie très élevé. Il faudra donc veiller à ce qu'un endroit de leur enclos soit toujours bien humide.

Ils recevront la même nourriture que les adultes et hiberneront comme elles à l'extérieur.

 

Véronique pour
la Tortue Soleil

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Sophie | Réponse 19.09.2016 20.03

vaut il mieux laisser les bébés tortue dehors ou les mettre à l'abri sous une lampe chaleur UV. ?merci

Voir tous les commentaires

Commentaires

25.04 | 19:13

Si vous voulez une chance que la plante atteigne la 2ème paire de feuilles, je vous conseille de planter en dehors du parc Elles sont voraces LOL

...
25.04 | 19:06

Bon de commande envoyé sur votre email.
Cordialement

...
13.04 | 14:00

Bonjour,
j'ai une pélomédusa,le propriétaire n'en veut plus et je ne peux pas la garder. Ou serait-elle heureuse ?
j'habite le Var.
merci

...
09.04 | 13:48

bonjour petite question faut il planter directement dans l'intérieur du parc de ma tortue ou en exterieur ?

...
Vous aimez cette page